quand on voit dans certains coins la misère en HAITI, on se rend compte de la chance  que nous avons eu de naître en FRANCE.
Des enfants qui survivent, qui ne savent pas si ils pourront manger aujourd'hui ou demain, habillés de guenilles, au milieu des ordures et des égouts à ciel ouvert, dénutris , sans eau potable, souvent affligés de maladies chroniques, non soignés, qui ignorent le bonheur d'apprendre et d'aller à l'école... une espérance de vie parmi les plus faibles de la planète, une souffrance quotidienne. L'été, la chaleur est intenable,et, lors des pluies tropicales, les égouts envahissent tout... les cyclones, chaque année, arrachent les fragiles abris de tôles et de carton. 

 

Outre le fait qu’il soit un droit fondamental des enfants, l’accès à une

éducation de qualité est également la base de l’avenir de ces enfants.


l'Association " le pélican " depuis dix ans  apporte à quelques uns une aide pour la santé et pour leur scolarisation.


 



Nous aidons actuellement des enfants financièrement, mais notre budget, fruit de notre travail bénévole, ne suffit pas, tant le travail est immense. Pour l'acheminement des livres scolaires, des médicaments, du matériel médical , nous avons besoin de votre aide car l'envoi par  containers coûte cher.

Développons une action solidaire envers ces enfants qui n'ont pas demandé à vivre dans de telles conditions et sur lesquels s'acharne la misère. Aidons-les tous ensemble. Ils ont besoin de vous, nous avons besoin de vous. La misère n'est pas une fatalité. Nous qui avons la chance de vivre en FRANCE, battons-nous contre elle partout dans le monde. Battons-nous au côté des enfants haitiens contre leur misère et leur illétrisme qu'ils n'ont pas souhaité.

D'avance, merci pour eux.



Le Président : CHARLES ENOCK





association « LE PELICAN » 3, allée René RIOUX
93400 SAINT-OUEN      tel. 06 34 45 46 65
association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901 enregistrée à la préfecture de BOBIGNY (seine-saint-denis, 93), le 16 octobre 2002 (parue au journal officiel N°0047 de 2002 le 3 décembre 2002)